Err

L'histoire de la maison - Story of the house



En 1991, Francis et moi  avons décidé de nous installer quelque part entre Lyon et Chambéry. Nous avons trouvé notre « petite maison dans la prairie » au bout d’un long chemin traversant les bois de Côte envers,  près  du ruisseau Truison.

Tout à côté, se trouvait une vieille ferme en pisé ; notre voisin François y était né en 1909 et l’habitait toujours.

Autrefois, il y cultivait le tabac et la vigne, sans oublier la cueillette des noix, des châtaignes et des champignons, la pêche et l’entretien des bois. Vaches, cochons, lapins, canards et poules cohabitaient en toute tranquillité.

Les habitants du hameau se retrouvaient au four à pain chaque jeudi pour la cuisson et lors de longues veillées pendant lesquelles ils bavardaient, jouaient aux cartes et chantaient tout en cassant les noix pour obtenir les précieux cerneaux !

Lorsqu’il fut contraint de quitter sa maison en 1999, il nous la céda, sachant que nous aimions passionnément le lieu. Nous lui avons alors promis de restaurer « la baraque », comme il l’appelait, en préservant son authenticité et son âme d’antan.

Au fil du temps et de nos moyens, la vieille ferme a été nettoyée et préparée pour sa renaissance tandis que le projet se finalisait dans ma tête, avec l’espoir de concrétiser mon vieux rêve : en faire un jour une maison d’hôtes originale.

Tout était resté « dans son jus », l’écurie, le pressoir, le four à pain, le poulailler, pisé et menuiseries avaient passé l’épreuve du temps avec succès mais un sérieux lifting s’imposait.

Dès mars 2010, le chantier démarrait. Les artisans de la région se sont relayés pour percer les murs, créer de nouveaux espaces, redécouvrir les matériaux d’origine cachés sous les peintures et les faux plafonds, en travaillant au maximum  bois et autres matériaux  de récupération et en utilisant  des méthodes ancestrales comme par exemple, l’isolation des combles avec de la paille. Nous avons alors teinté, ciré, huilé, peint ou tapissé les murs et les sols. Désormais, le confort moderne cohabite avec la mangeoire et le râtelier !

La maison était maintenant prête à accueillir les meubles de famille et les éléments de décoration  chinés au gré de nos coups de cœur pour la faire revivre avec des objets familiers patinés par le temps. Tout a trouvé naturellement sa place, l’art de vivre d’antan étant la meilleure des inspirations.

 

Nous pensons avoir réussi à créer un endroit où il fait bon se poser et profiter de l’atmosphère particulière d’un lieu hors de temps, en adéquation avec son environnement, et nous sommes  heureux de le partager avec nos hôtes de passage depuis l’ouverture le 1er septembre 2011.

 

Nous améliorons, modifions de petits détails… mais le plaisir de recevoir est intact !

                                                                                  

                                                                                              Annie Latgé



Un chevreuil de passage...   A nearby deer...

In 1991, Francis and I decided to settle somewhere between Lyon and Chambery. We eventually found our "Little House on the Prairie" after a long search and at the end of a lane through the woods toward Cote Envers, and next to the Truison, a little river which winds its way through the forest.

Next to our house was an old adobe farmhouse where our neighbour, Francois, was born in 1909 and had lived ever since.

He grew tobacco and cultivated his vineyards, not to mention picking walnuts, chestnuts and mushrooms, fishing and maintaining the woods that surrounded his farm. He also tended his cows, pigs, rabbits, ducks and chickens.

Every Thursday, the inhabitants of the hamlet gathered around the bread oven to cook and during the long winter evenings congregated to chat, play cards and sing whilebreaking nuts to get the precious kernels!

When his failing health forced him to leave his home in 1999 and knowing that we loved the place passionately, he sold it to us. We promised to restore "la Barraque”as he called it, and to preserve its authenticity and soul.

Over time and through juggling resources, we cleared and scrubbed the old farmhouse and prepared it for its rebirth.  During this time, a project took form in my head and I started to hope that I could realize my oldest dream: to open a guesthouse which would be both traditional and comfortable.

The house was in its original state; the stable, the wine press, the bread oven, the chicken coop, the adobe walls and carpentry had stood the test of time, but a serious facelift was needed.

By March 2010 the work had begun. The artisans of the region took turns breaking through walls, creating new spaces, rediscovering the original surfaces hidden under paint and beneath falseceilings, whilst using the original wood and other recovered materials and maintaining traditional methods such as the straw loft insulation. We then stained, waxed, oiled, painted or papered walls and floors. We even managed to combine modernliving with the original manger!

The house was now ready to receive the family antiques and items lovingly collected from local "brocantes”. Everything found its place and we were delighted to see the house take on the spirit of yesteryear that had been our inspiration.

 

We believe we have succeeded in creating a peaceful and pleasant environment which will enable you to fall in love with this part of the world as we did in 1991.  We have been happily welcoming guests since  1st September 2011.

 

We improve, we change some details, but the pleasure to receive guests is the same !

                                                                              

                                                                                             Annie Latgé